dimanche 22 avril 2007

Lieu de stage

Bélier Ile-de-France,
typique avec son nez froncé.

Aujourd'hui, je vais présenter la ferme où je fais mon stage.

La ferme de Gilles, mon maître de stage, se situe en Seine-et-Marne à quelques kilomètres de Fontainebleau. Il cultive des céréales (blé essentiellement) et élève des moutons, 90 brebis de race Ile-de-France. Son exploitation est en agriculture biologique depuis 2004.

J'ai recherché une ferme pour mon stage qui pratique les activités que je voudrais mettre en place plus tard sur ma propre ferme. J'ai donc choisi la ferme de Gilles car il élève des moutons en agriculture biologique et il vend quelques agneaux et du pain en direct sur sa ferme ou à une AMAP*.

Mais c'est quoi l'agriculture biologique sur un élevage de moutons ?

Pour l'alimentation : elle doit provenir à 40% de la ferme elle-même et ne pas avoir subi de traitements chimiques (engrais ou désherbants de synthèse).

Pour le traitement des maladies : pas de vaccination systématique à la naissance, pas de traitement chimique en cas de maladie, sauf en cas d'absolue nécessité (3 traitements par agneau et 1 traitement par an par adulte (de plus d'un an)). Au-delà, parce qu'on ne va pas non plus laisser un animal sans traitement s'il est malade, l'animal est simplement déclassé, il ne peut plus être vendu sous le label bio. La phytothérapie (le traitement par les plantes) et l'homéopathie sont très utilisées en bio et avec de bons résultats.

Toute la difficulté en agriculture biologique réside dans la prévention des problèmes (maladies, alimentation équilibrée, environnement agréable) car aucun traitement de synthèse ne peut être utilisé pour stimuler les animaux.
Par exemple, en conventionnel (l'agriculture habituelle, pas bio), des traitements sont administrés aux femelles pour qu'elles soient en chaleur toutes en même temps. Ce n'est pas possible en bio, ce qui explique le nombre inférieur de naissances.
Heureusement, la technique s'améliore d'année en année, l'agriculture biologique est récente et il y a encore peu de données chiffrées sur les résultats.



Certains me diront : "Mais c'est comme dans le temps, les paysans n'utilisaient pas tout plein de produits pour faire pousser leur blé ou élever leurs animaux !".

C'est vrai, mais malheureusement depuis, on a perdu beaucoup de ce savoir-faire, et surtout le matériel utilisé n'est plus le même. Les dimensions des exploitations ont bien changé ! Le paysan d'antan cultivait 5 à 10 hectares, aujourd'hui il cultive 100 ha !! Forcément les techniques ne sont pas les mêmes ! Et puis, l'agronomie a bien évoluée et les connaissances sont beaucoup plus précises sur le fonctionnement biologique et chimique du sol.

Tout ça pour en revenir à la ferme de Gilles, qui exploite 105 ha, ce qui est moyen dans la région. La pâture des brebis est située juste à côté de la bergerie et fait 9 ha. Il y a 14 ha de fauche (prairies où on fait du foin) en plus pour récolter le foin qui nourrira les moutons l'hiver.



Un mot sur le pain, comme j'en ai parlé plus haut. Gilles a ouvert un fournil sur sa ferme en 2007. C'est sa femme qui tient le fournil et qui fabrique le pain à partir du blé cultivé par Gilles. Le pain est vendu directement sur la ferme tous les samedis matin.

Mon stage dure 8 semaines, je participe à tous les travaux de la ferme : alimentation des moutons le matin, surveillance dans la journée, récolte du foin, ramassage de la paille, vente en direct à la ferme, etc... je parlerai de chaque activité par la suite.
C'est très intéressant, ça me plait beaucoup et Gilles est un maître de stage patient qui a vraiment à coeur de m'expliquer son métier. Et il a du boulot.... puisque je n'y connais rien ! :-)


AMAP : Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne. C'est une association de consommateurs qui s'engagent à commander régulièrement des produits directement à l'agriculteur.

2 commentaires:

victor a dit…

Waouh mais c'est super! immersion totale alors !!!
super ce blog, je le met dans mes favoris pour ne pas en perdre une miette (de pain bio!)
bon courage pour les révisions:)

Marion a dit…

Bonjour!J'ai lu ton article et l'exploitation a l'air trés chouette!
Moi aussi je dois faire un stage dans une exploitation poly culture/elevage pour mon BTS et je suis trés interessée par cette exploitation!
Ca serait cool que tu m'envoie les coordonnées par mail a spip91@hotmail.fr ou par le blog merci beaucoup